Traitement de la Rébellion du Qi de l’Estomac en Shiatsu thérapeutique

ventre shiatsuIl existe en MTC une multitude de tableaux pathologiques plus ou moins complexes. Parmi ceux-là celui de la rébellion du Qi est l’un des plus fréquents qu’il est toujours utile de bien connaître. Comme vous le savez, chaque organe impulse au Qi un mouvement qui lui est propre et celui de l’Estomac a comme rôle principal de faire descendre le Yin impur (Jiang) alors que celui de la Rate est de faire monter le Yang pur (Sheng).

Que se passe-t-il quand cette descente ne s’effectue pas ?

Toute une batterie de symptômes fort désagréables surgissent les uns à la suite des autres : nausées, hoquet, vomissements, remontées acides, hernie hiatale, oppression thoracique, insomnies, sensation de boule dans la gorge, distension abdominale, essoufflement, asthme…

L’Invasion par le Froid, ou le Feu de l’Estomac, peuvent aussi s’associer à cette rébellion du Qi (que l’on peut voir nommer aussi Contre-sens).

Bref ! Tout est bloqué et le Qi ne peut plus descendre. Le patient souffre alors d’un grand inconfort.

Observation des symptômes

La langue n’est pas modifiée et le pouls N° 2 superficiel à droite est Serré (comme une corde épaisse que l’on tourne sur elle-même)

L’étiologie de ce tableau (étude des causes) est souvent une accumulation de problèmes émotionnels

Comment traiter cela en Shiatsu thérapeutique ?

Tout d’abord, bien comprendre cette descente empêchée et y remédier dès les premières pressions Shiatsu qui seront profondes et toniques pour favoriser l’écoulement du Qi. Entrer profondément et lentement, ressortir rapidement pour rétablir le courant.

Sur les chaines du Dos faire un arrêt sur l’horizontale 21V wei shu et 50V weicang -à la hauteur de la 12éme vertèbre dorsale – qui régularise le Qi du foyer moyen et qui traite la difficulté de descente des aliments. Agir sur ces points en dispersion. (Si cette descente est entravée par une attaque transversale du Foie agir sur 18V et 47V)

Puis emprunter le chemin du méridien de la Vésicule Biliaire pour rejoindre les pieds (la VB peut aider l’Estomac à effectuer la descente car c’est aussi son sens de prédilection). De plus, étant un méridien Yang du pied il agit conjointement à celui de l’Estomac et va dans le même sens de cette descente recherchée.

Une fois le receveur sur le dos, agir sur le point Xi de l’Estomac 34E LiangQiu qui traite les pathologies douloureuses de l’Estomac et lève les obstructions, Zusanli 36E qui favorise la descente (Jiang), puis 4RP Gongsun qui favorise la descente du Qi de l’Estomac et 6RP Sanyinjiao qui favorise le transport –transformation de l’Estomac et de la Rate.

Aux pieds agir sur 44E Neiting qui fait circuler le Qi du Yang Ming (E-GI) et qui rafraîchit la chaleur–Humidité.

Le 45E Lidui fait le même travail et il a en plus une action sur l’apaisement du mental, il traite les insomnies.

Bien sûr, ne pas seulement agir sur ces points isolément mais les inclure dans un rythme Shiatsu cadencé et sur les méridiens concernés. On peut par exemple « travailler la cuisse » sur plusieurs passages et venir agir sur le point Xi, 34 E en point d’orgue. L’effet en sera renforcé.

Puis au ventre penser aux trois portes de la digestion 21E (liangMen, 22E (Guanmen) et 24E (Huaroumen) qui vont favoriser la descente et régulariser le Qi de l’Estomac …Ces trois points peuvent se faire avec les mains dites « philippines» (doigts en pointes et trancher pendant la pression).

Là aussi « travailler » le méridien Estomac du 21 au 25 (voire jusqu’au 30E ) en insistant sur des trois points portes qui correspondent aux trois étapes du tractus de la digestion : Cardia, Pylore et valvule iléo-caecale.

estomac

On peut aussi travailler la ligne transversale 21E et 12RM puisque ces points se situent sur la même ligne horizontale.

Puis, sur le trajet du Ren Mai, agir sur 10RM Xiawan qui disperse les blocages de l’Estomac

12RM (Zhongwan) qui fait monter le pur et descendre l’impur.

13RM Shangwan qui traite les contre sens, et soumet le Qi rebelle.

14RM (Juque) peut être utile pour arrêter les vomissements. Il aide aussi beaucoup dans les problèmes émotionnels et à ce titre certains auteurs l’ont appelé « l’âme du ventre ».

Sur les bras, le passage par le Maître-cœur (MC) sera bienvenu (bien garder la profondeur tonique des pressions) avec une attention toute particulière sur Neiguan 6MC qui régularise l’Estomac, arrête les vomissements et traite les tensions émotionnelles…

« L’Estomac digère des aliments, mais aussi des idées » disent les textes chinois.

Neiguan est un point « psycho-digestif », il fait descendre le Qi et on peut très bien l’associer à Yanglingquan 34VB (qui disperse les stagnations du Qi du Foie). On peut aussi le agir conjointement sur le 4RP pour renforcer l’action de descente

A la poitrine agir sur 12E Quepen (au-dessus de la clavicule)

qui va libérer la gorge et la poitrine traiter l’essoufflement et l’asthme, puis Qihu 13E (au-dessous de la clavicule) qui régularise le Qi et ouvre la poitrine en calmant les douleurs et les oppressions. Qihu-13E- est une des trois portes intérieures avec Pohu (42V) et Naohu (17DM). Ces trois portes se situent en haut du corps pour mieux favoriser la liberté de la tête et de la poitrine.

Le patient assis, traiter la gorge avec des pressions douces sur le trajet du muscle sterno-cléido-mastoïdien. Agir sur le 9E Renying pour l’aspect émotionnel (une des traductions de Renying est « rencontres humaines » c’est un grand point « fenêtres du Ciel »).

Finir le Shiatsu par la technique SHU-MU, une main sur Weishu 21V à la hauteur de la 12éme vertèbre dorsale (21V déjà vu au début de la séance) et l’autre main sur ZhongWan (12RM déjà vu lui aussi).

  • Faire respirer les mains, créer un lien entre elles deux.
  • Pratiquer sur 3 cycles respiratoires complets.
  • Inspirer, faire de l’espace. Ouvrir.
  • Souffler faire descendre.

 

On peut dans un tel cas espérer en une seule séance délivrer la personne de bien de ses soucis. La rébellion vaincue la paix revient et le sourire avec…

Conseiller une boisson chaude juste derrière la séance ou en offrir une pour cultiver le I shin den shin.

Bonne pratique et à très vite.

AuteurBernard Bouheret  Comité de lecture : , Jean-Marc WeillIvan Bel