Si Shen Cong : points hors méridien n°1

Une fois n’est pas coutume, la classification traditionnelle des points chinois nous propose quatre points d’un seul coup sous l’appellation des Si Shen Cong. Leur particularité ? D’être intimement liés au point VG20 dit des Cent réunions.

Le point Bai Hui (VG20) est de loin l’un des plus fameux de la médecine chinoise. Situé au sommet du crâne, il représente symboliquement l’entrée du Yang dans le corps, la porte par laquelle l’Esprit peut entrer et sortir et bien d’autres choses encore. Tout autour se trouvent quatre points qui sont nettement moins connus, les Si Shen Cong. Pour comprendre leur sens, voyons ce qu’en disent leurs caractères : 四神聰.

  1. 四 (Si, se prononce Seu) signifie tout simplement « quatre »
  2. 神 (Shen) représente à la fois l’esprit, mais aussi les dieux ou divinités, ce qui a trait au miraculeux, à l’extraordinaire, au merveilleux. En japonais le kanji se lit « kami » comme dans « kamikaze » (vent des Dieux).
  3. 聰 (Cong se prononce Tsong) veut dire littéralement « ouïe ». Par extension, ce terme signifie également « acuité, intelligent, vif, malin, doué, brillant ».

Par conséquent, la traduction pourrait être « les quatre esprits intelligents », « l’ouïe des quatre esprits » ou encore « les quatre vifs  esprits», ce qui nous donne une bonne indication de leur fonction principale : agir sur l’esprit et le rendre vif.

Localisation des points

Pour trouver les quatre points, il faut d’abord repérer le fameux « Cent réunions ». Celui-ci se trouve sur la ligne centre de la tête, sur le Vaisseau Gouverneur, à 5 pouces de la limite théorique du cuir chevelu du front et en direction de l’occiput. Une autre méthode pour le trouver chez soi consiste à placer les pouces au sommet des oreilles puis à rejoindre les index au sommet du crâne. Encore faut-il tomber juste, mais la sensibilité de ce point est telle qu’en cherchant un tout petit peu, on sait rapidement que l’on se trouve au bon endroit.  C’est le vertex du crâne, le point le plus proche du Ciel. En toute logique ce point à une grosse influence sur tous les troubles psychiques, les céphalées et est réputé pour renforcer le Yang tout en ouvrant les sens.

Tout autour, à un pouce de distance, se trouvent les quatre Si Shen Cong. Ils sont situés dans les quatre directions cardinales, c’est-à-dire en avant et en arrière de VG20 sur la ligne centrale, puis à sa droite et à sa gauche. Si on les relie entre eux, ils forment un joli losange au sommet du crâne avec VG20 comme point de croisement.

 Des effets thérapeutiques intéressants

De par leur proximité avec les « Cent réunions », ces quatre points fonctionnent presque à l’identique en terme d’effets thérapeutique. Ils sont réputés pour calmer l’Esprit et faire tomber les attaques du Vent (dont font partie l’épilepsie, les vertiges, les troubles maniaco-dépressifs, parfois l’insomnie et bien souvent les migraines). Mais le terme « Cong » indique qu’ils ont également des actions sur l’ouïe, redonne de l’acuité, aide à combattre la surdité et dans le même temps « Shen » à rendre les yeux plus vifs, à retrouver leur éclat, à contrer la vision trouble. Enfin, ces points sont aussi utilisés dans le traitement des rhinites et sinusites et lorsque la mémoire ne fonctionne plus très bien (difficulté à comprendre et intégrer les informations).

Concernant l’insomnie, les Si Shen Cong sont les bienvenus dans un traitement lorsque l’Esprit est agité, comme dans le cas du Feu du Cœur. Ces points possèdent une action sédative et décontractante. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les gens se massent instinctivement la tête lorsqu’ils sont fatigués. Cela soulage et décontracte.

Souffrance psychique et frayeur

Mais ce qui est particulièrement intéressant avec ces points c’est leur capacité à retenir l’énergie intellectuelle et spirituelle. Du coup, ces points deviennent particulièrement sensibles lorsque les pensées que nous avons nous font souffrir et tournent sans fin dans notre tête. Problèmes non résolus, pensées réprimées, émotions étouffées, les cas qui amènent à une souffrance psychique sont nombreux. On la repère non seulement à la sensibilité de ces points, mais aussi à la nervosité et à l’agitation de la personne.

En médecine chinoise on parlera de Vent-frayeur qui agite l’Esprit et qui se retrouve souvent chez les enfants. La frayeur est l’une des sept émotions classées dans les causes internes des maladies. Elle affecte profondément le Rein et fait baisser le Qi. Cela se traduit pour les enfants par des nocturies[i] chez les enfants et des diarrhées chez les adultes. Le vide du Yin du Rein engendre un vide du Yin du Foie et le Vent (de nature Yang) apparaît. Le Foie est particulièrement sensible au Vent qui peut alors se déchaîner et perturber complètement l’individu. En termes occidentaux on parlera notamment d’attaques de panique, de peurs irraisonnées, etc.

Le traitement pour rétablir un Esprit calme sera non seulement de s’occuper des Si Shen Cong et du VG20, mais d’ajouter d’autres points bénéfiques :

  • V7 (Tong Tian) : parce qu’il connecte avec le Ciel et calme le Vent
  • V8 (Luo Qe) : parce qu’il calme le Vent, le Cœur et l’Esprit.

Au passage ces deux points bilatéraux forment les coins d’un carré (à 1,5 pouce sur le côté de la ligne médiane) dont le centre approximatif est VG20.

  • VG24 (Shen Ting) : parce qu’il est le « jardin de l’Esprit »
  • VG23 (Shang Xing) : parce qu’il est « l’étoile la plus brillante »
  • HM3 (Yintang) : point très puissant qui correspond notamment au 6ème chackra (lire l’article sur Yintang, point hors méridien n°3)
  • C7 (Shenmen) : car il est la porte de l’Esprit et apaise le Feu du Coeur

Dans tous les cas, les Si Shen Cong méritent d’être connus et utilisés, car ils rendent de nombreux services et sont relativement faciles à intégrer dans un traitement de Shiatsu.

Bonne pratique.

Auteur : Ivan Bel  – Comité de lecture : Bernard Bouheret, Jean-Marc Weill

————————

Notes :

  • [i] Nocturies : synonyme de fuites urinaires nocturnes