Pourquoi rejoindre l’UFPST ?

Bonjour à toutes et tous en ce début d’année 2018 qui nous mène vers « le Chien de Terre », je vous espère en forme et surtout en joie.

Chaque année qui passe est une pierre supplémentaire sur la construction d’une maison commune du Shiatsu dans la perspective d’une pratique thérapeutique nourrie d’enseignement de qualité.

Nous avons invité Laurent Turlin acuponcteur émérite en novembre dernier et l’an prochain nous accueillerons dans les mêmes conditions le Dr Guy Lannaud, homme d’expérience, lui aussi acuponcteur, et de plus pratiquant de Qi Gong, qui nous éveillera sur des thèmes choisis électivement pour les praticiens que nous sommes.

Guy connaît très bien le Shiatsu puisqu’il a reçu plusieurs séances de votre serviteur et que sa compagne a suivi pendant 4 ans la formation complète dans notre école. Il saura nous guider vers une pensée lumineuse dans le soin au service de notre discipline manuelle.

Nous l’avons souvent dit, les acuponcteurs sont nos grands frères, mais nous devons garder notre spécificité purement Japonaise pour œuvrer avec cet état d’esprit si précieux qu’en son temps Namikoshi senseï nommait : « L’Amour de la mère qui fait jaillir la Vie».

Restons donc ouverts, mais gardons aussi ce cap qui est le nôtre !

De nombreux projets pour une seule Voie

Une question qui revient souvent est celle-ci : pourquoi adhérer à l’UFPST ?

Nous allons donc ici essayer d’éclaircir les choses et de vous donner le goût de nous rejoindre pour cette aventure partagée.

Tout d’abord, cette Union est née du désir commun de praticiens et d’enseignants de voir la profession défendue au niveau thérapeutique. Nous ne supportions plus certains slogans comme : « Le Shiatsu, l’art du bien-être ». Nous étions alors – et nous le sommes toujours – persuadés que le Shiatsu est un merveilleux outil d’accompagnement pour diverses maladies ou troubles de la santé. Et dans tous les cabinets, c’est cela que nous vérifions tous les jours. Personne ne vient jamais pour du bien-être, il y a toujours une ombre au tableau.

  • Le 1er point était donc celui-là : rendre au Shiatsu sa dimension de qualité thérapeutique, sans nous prendre pour des médecins bien évidemment, mais pour des accompagnants bienveillants. Nous travaillons déjà dans nombre d’hôpitaux depuis des années, et nous parlons d’expérience dans ce domaine.
  • Le 2ème point restait pour nous l’assise de notre pratique sur un socle de Médecine Chinoise de qualité. Là, nous sommes conscients que nous prenons un chemin exigeant, car bien souvent les écoles de Shiatsu n’ont pas transmis les fondamentaux permettant d’opérer un diagnostic fiable et de mieux comprendre le désordre énergétique installé. Il a fallu pour nombre d’écoles qui nous ont rejoints – quel que soit leur style d’origine – élever le niveau (et pour la mienne aussi), car les seules théories du Yin/Yang ou  des 5 éléments ne pouvaient à elles seules résumer l’étendue et la complexité de cette médecine. Reste à nous le challenge de la digérer et de la rendre digeste pour des Shiatsu-shi. Nous le relèverons et nous allons régulièrement diffuser dans le site  shiatsu-therapeutique.org des articles prévus à cet effet pour vous aider dans cette démarche. Dès janvier une étude sur « l’attaque du Vent Froid sur le Poumon » vous sera proposée. Ce site est la vitrine de notre Union, consultez-le, inscrivez-vous à sa lettre d’information et faites-nous des retours pour nous améliorer.
  • Le 3ème point auquel nous tenons beaucoup est la création d’une véritable ambiance confraternelle avec la possibilité de partager nos pratiques et d’accueillir des jeunes praticiens récemment formés pour un compagnonnage, dans le même esprit que ceux des compagnons du Tour de France. Il me revient en mémoire qu’au Japon, un dimanche par mois, au Dojo principal de l’école Hakko-ryû, des praticiens venant de tout le pays échangeaient leur savoir et c’était merveilleux de recevoir toutes ces influences diverses. La joie rayonnait partout ! Nous avons d’ailleurs décidé d’instaurer une telle journée tous les ans en vue de partager nos techniques différentes et ainsi de nous enrichir mutuellement. Cela se fera le vendredi 30 mars 2018… À vos agendas ! Le prix est au plancher pour payer les frais de salle uniquement…

  • Le 4ème point qui est un projet tout aussi généreux serait la mise place de « Shiatsu solidaire » ou nous pourrions là aussi accompagner de jeunes thérapeutes dans certains pays défavorisés où le Shiatsu pourrait être enseigné et surtout pratiqué. Nous avons déjà des pistes sures en Afrique noire (Bénin) et certainement en Inde du Sud (Pondichéry). Nous vous tiendrons informés dès que ces « missions » seront mises en place. Nous restons persuadés que le « terrain » est le meilleur terreau pour l’apprentissage de notre discipline. Affaire à suivre !
  • Le 5ème point est la possibilité offerte par l’Union d’aider tout projet qui irait dans le sens de la reconnaissance du Shiatsu Thérapeutique et pour ce faire une bourse serait allouée pour la circonstance. Nous avons besoin de travailler en partenariat avec le monde médical et l’ouverture s’est déjà faite depuis plusieurs années dans les hôpitaux. Allons donc dans cette direction dans le but de voir au plus tôt le Shiatsu Thérapeutique testé et évalué comme d’autres techniques l’ont été avant lui (Hypnose, Ostéopathie…).
  • Le tout dernier point concerne l’engagement sur le chemin : le Shiatsu n’est pas un métier, même si nous faisons tout pour qu’il en devienne un beau. C’est une voie, voie d’accomplissement, voie de compassion, voie de communication universelle par le toucher et de cela nous voulons rendre compte. Nous ne sommes pas que des spécialistes en Shiatsu, nous sommes des personnes engagées sur une Voie qui requiert toutes les facettes unifiées de notre être. Les receveurs ne s’y tromperont pas !

Tous ensemble, relevons le défi

Vous l’aurez compris la tâche est grande et généreuse et toutes les bonnes énergies sont requises pour œuvrer ensemble afin que ce groupe soit vraiment une Union, pas une fédération, ni un syndicat, mais un creuset uni où chacun développerait le meilleur de lui-même pour le bien de tous. Alors, étudiants, praticiens, enseignants, toutes les bonnes volontés pour nous aider sur la Voie sont la bienvenue.

Je suis fier d’être le président de cette Union, heureux de travailler avec les membres du CA qui la composent et avec lesquels nous avons pris ces décisions importantes, heureux de vous accueillir parmi nous, si le cœur vous en dit.

Bon passage vers 2018, hâtons-nous lentement, et comme le dit Laozi, « n’oublions pas que l’Homme est un des quatre grands du monde, gardons en nous cette noblesse d’appartenance ».

Paix et Joie en procéderont !

« Qui entend parler du Tao le matin, peut mourir tranquille le soir même »

                                                                                                            Confucius

———————-

Auteur : Bernard Bouheret – Comité de lecture : Jean-Marc Weill, Ivan Bel 

« Chien de Terre année 2018 »